Rechercher

Familles

Ananas

Ananas

L'ananas est un faux-fruit tropical (infrutescence) très répandu sur les étals de fruits exotiques, pendant une grande partie de l'année.

Plus de détails


Ananas

Famille des Broméliacées

L'ananas est un faux-fruit tropical (infrutescence) très répandu sur les étals de fruits exotiques, pendant une grande partie de l'année. C'est un fruit allongé pouvant atteindre plus d'une trentaine de centimètres de longueur. L'écorce du fruit, composée de motifs hexagonaux, est de couleur variable à maturité, suivant la variété. La chair, très juteuse, est également de couleur variable, généralement blanche ou jaune.

 

Le mot ananas vient du tupi-guarani naná naná qui signifie «parfum des parfums». En espagnol ananas pressé se dit Piña Colada. 

Boissons

Variétés

  • L'ananas bouteille de Guadeloupe aurait été introduit anciennement par les Indiens caraïbes et il est le premier à avoir été décrit par Christophe Colomb en 1493 lors de son deuxième voyage. Cet ananas est spécifique à cette île où il a acquis son originalité soit par mutations successives, soit par hybridation et sélection locale. On peut cependant le rapprocher d’un certain nombre de variétés épineuses : Black Antigua et Sugar Loaf dans les Antilles et le Branco au Brésil.
  • Spanish : peau pourpre, chair jaune pâle, fibreuse, acidulée.
  • Mordilonus-Perolera-Malpure : gros et allongé, chair sèche et cassante. Il peut atteindre 4 kilogrammes. Amérique du Sud et Centrale.
  • Pernambuco : chair jaune ou blanchâtre très sucrée, douce et peu acide. Amérique du Sud et Centrale, Malaisie.
  • Queen : moins connu, plus petit, avec des yeux proéminents, à chair jaune pâle. Saveur douce et texture croustillante. À la Réunion, on trouve le Queen Victoria, un ananas tout petit à feuilles dentelées très piquantes. Il est très acidulé avec un goût de bonbon.

Le saviez-vous ? : L'ananas contient de de l'actinidine, une enzyme qui permet d'attendrir la viande.

Culture

Le poids du fruit produit dépend complètement du poids du pied au moment de la floraison. Tout l'art du planteur consiste donc à le faire « fleurir » au bon moment.

 

L'ananas est une plante tropicale qui meurt si elle est exposée à une température inférieure à 10 °C (c'est pour cette raison qu'on ne doit pas conserver le fruit au réfrigérateur). Elle requiert un sol bien drainé, riche et acide. Un pH de l'ordre de 4,5 à 5,5 est important pour une bonne croissance car les maladies du sol sont ainsi réduites. L'ananas n'apprécie pas du tout l'eau stagnante, d'où l'importance du drainage. L’ananas tolère une faible fertilité du sol, mais on obtient une meilleure production sur sol fertile riche en matière organique et en potassium. De hauts niveaux d’aluminium et de manganèse soluble dans le sol sont tolérés.

 

Un ananas nécessite 14 à 20 mois pour pousser de la plantation à la récolte (6 à 8 mois pour la phase végétative et 5 à 6 mois du forçage à la récolte). Le même plant fructifie généralement deux voire trois fois, une première fois au bout de 20 mois et une seconde fois au bout de 15 mois. Quand un petit fruit est désiré pour le marché de fruits frais, la culture peut être forcée plus tôt que quand un gros fruit est requis pour la conserve. Plus la plante est grande au moment du forçage, plus grosse sera la taille de son fruit.

 

Dans la nature, l’ananas est pollinisé par les oiseaux-mouches. De petites graines brunes se forment alors dans le fruit. Pour éviter la présence de ces graines affectant le goût du fruit, les cultivateurs éloignent les oiseaux-mouches des plantations et en interdisent l’importation dans les régions du monde ne figurant pas parmi les habitats naturels de ces oiseaux, comme les îles Hawaii. L’ananas est multiplié plus souvent par division des rejets formés à la base de la plante ou par bouturage de la couronne de feuilles portée par le fruit. On dit que la plante a une multiplication végétative.

 

Histoire

Au cours de fouilles archéologiques dans la villa de l'éphèbe à Pompéi, une peinture murale est découverte représentant un fruit ayant l'aspect de l'ananas. Cette œuvre d'art est à présent protégée dans le Musée archéologique de Naples. Ce fruit était-il donc connu dans l'Antiquité romaine ? Si oui, qui furent les navigateurs qui rapportèrent ce fruit d'Amérique du Sud ? S'agit-il d'une plante de l'Ancien Monde ayant un aspect proche de l'ananas, comme le Cycas ou le Sagoutier ?

 

Christophe Colomb « découvre » ce fruit lorsqu'il arrive en Guadeloupe en 1493. En effet, pour les habitants, la tranche d'ananas est un cadeau de bienvenue pour les navigateurs, afin qu'ils se désaltèrent après le long voyage sur l'eau salée. Les Guadeloupéens se plaisaient aussi à en accrocher à l'entrée de leurs huttes en signe d'hospitalité. Selon Christophe Colomb : « Il a la forme d'une pomme de pin, mais il est deux fois plus gros, et son goût est excellent. On peut le couper à l'aide d'un couteau comme un navet et il paraît très sain. »

 

L'ananas voyage ensuite vers toute l'Amérique tropicale pour arriver en Martinique en 1548. Dans son Histoire générale des Antilles habitées par les Français en l'an 1667, le père Dutertre en vante les qualités en parlant de lui comme du roi des fruits, car Dieu lui a mis une couronne sur la tête.

 

Les Hollandais le font connaître sous forme confite en Europe, et ils sont les premiers à le cultiver sous serre à Leyde. En 1672, ils le font découvrir à Charles II, roi d'Angleterre. C'est d'ailleurs la comparaison à la pomme de pin qui les pousse à l'appeler pine apple.

 

Les Portugais le plantent en Inde, à Java. Le fruit semble avoir trouvé une terre d'asile, dont le climat lui rappelle son continent d'origine, et se propage dans tout l'Extrême-Orient.

 

En France, on tente de le cultiver à partir de 1702, et Louis XIV les cultive à Choisy-le-Roi pour faire plaisir à Madame de Maintenon, sa maîtresse. Abandonnée pendant un temps à cause de son coût, la culture est reprise par Lenormand, le responsable du potager du château de Versailles, même si certaines rumeurs disent qu'il rend les femmes stériles.

 

Contrairement aux apparences, ce n'est qu'en 1790 que l'ananas est introduit à Hawaii, et il faudra encore attendre jusqu'au xxe siècle pour que les États-Unis deviennent un gros producteur du monde d'ananas, via la société Dole Fruit Company, qui inventa les méthodes industrielles de production, plus gros producteur, qui fit produire à Hawaii et aidé par la junte militaire aux Philippines à très bas prix. Mais il est aussi beaucoup exporté depuis la Côte d'Ivoire, la Thaïlande et le Costa Rica.

Valeurs nutritionnelles pour 100g

  • Protéines (en g) : 0.39   (100e position)
  • Lipides (en g) : 0.43   (47e position)
  • Glucides (en g) : 12.39   (54e position)
  • Calories (en Kcal) : 49   (66e position)
  • Fibres (en g) : 1.2   (44e position)
  • Eau (en g) : 86.5   (42e position)
  • Sucres totaux (en g) : 11.9   (7e position)
  • Vitamine A (en UI) : 7   (55e position)
  • Vitamine B1 (en mg) : 0.092   (21e position)
  • Vitamine B2 (en mg) : 0.036   (47e position)
  • Vitamine B3 ou PP (en mg) : 0.42   (40e position)
  • Vitamine B5 (en mg) : 0.16   (43e position)
  • Vitamine B6 (en mg) : 0.087   (26e position)
  • Vitamine C (en mg) : 15.4   (58e position)
  • Calcium (en mg) : 7   (93e position)
  • Cuivre (en mg) : 0.11   (28e position)
  • Fer (en mg) : 0.37   (62e position)
  • Magnésium (en mg) : 14   (44e position)
  • Manganèse (en mg) : 1.649   (7e position)
  • Phosphore (en mg) : 7   (94e position)
  • Potassium (en mg) : 113   (87e position)
  • Sélénium (en µg) : 0.6   (41e position)
  • Zinc (en mg) : 0.08   (47e position)
  • Sodium (en mg) : 1   (83e position)
  • Acides gras saturés (en g) : 0.032   (36e position)
  • Acides gras mono-insaturés (en g) : 0.048   (28e position)
  • Acides gras poly-insaturés (en g) : 0.146   (22e position)
  • Vitamine K (en µg) : 0.1   (30e position)
  • Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.. Identifiez-vous.

    La planete des fruits requiert Flash Player