Rechercher

Familles

Pitaya

Pitaya

Le pitaya ou pitahaya (de l’amérindien taïno, « fruit écailleux »), est plus connu sous le nom de « fruit du dragon » (ou dragon fruit, strawberry pear en anglais).

Plus de détails


Pitaya

Famille des Cactacées

Le pitaya ou pitahaya (de l’amérindien « fruit écailleux »), plus connu sous le nom de « fruit du dragon » (ou dragon fruit, strawberry pear en anglais), est le fruit de différentes espèces de cactus. Il existe différentes espèces, dont la chair comme la peau peuvent varier de couleur. 

 

 Il existe trois sortes de fruits provenant d’autant d’espèces distinctes, tous comestibles, à basse teneur en calories et portant une peau épaisse à petites feuilles :

 

  • Hylocereus undatus, pulpe blanche et peau rose
  • Hylocereus polyrhizus, pulpe rouge et peau rose
  • Selenicereus megalanthus, pulpe blanche et peau jaune

 

Le pitaya mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Sa chair est comestible et ressemble par sa texture et la présence de petits pépins noirs à celle du kiwi, avec un goût cependant beaucoup plus doux. L’expérience de manger un pitaya est proche de celle du kiwi. On le mange cru à l'aide d'une cuillère après l'avoir coupé en deux. Peut être accompagné avec un peu de jus de citron pour mieux relever sa saveur. Les graines ont la taille des graines de sésame et sont disséminées dans la pulpe. Elles sont donc absorbées avec le fruit. On peut en faire du jus ou du vin ; la grosse fleur du pitaya est aussi comestible et on peut en faire du thé.

 

Histoire

Originaire du Mexique et s'etend jusqu'à l'Amérique centrale, ces cactus aux allures de vignes vierges ont été importés au Viêt Nam par les colons français au début du xixe siècle. Initialement, les fruits étaient réservés à la famille royale puis à la bourgeoisie locale. Ils devinrent ensuite le premier produit d’exportation du Viêt Nam et rivalisèrent en prix avec le fruit vedette d’Asie, le durian. Ils sont aujourd’hui cultivés et appréciés dans toute l’Asie du Sud Est (Malaisie, Taïwan) et la côte Sud Est de la Chine. La version bonsaï du pitaya est courante sur les marchés à fleur de Taïwan.

 

Plante ornementale

L’Hylocereus undatus, ou « raquette tortue » ou « Belle de nuit », est appelé en anglais night blooming cereus, c’est-à-dire « Cire à floraison nocturne ». En effet, cette plante à rameaux triangulaires fleurit à la tombée de la nuit et la grosse fleur blanche à la douce odeur de vanille mesure près de 30 cm de diamètre mais ne tient généralement qu’une nuit. Cela a suffi pour faire de cette espèce une plante ornementale appréciée dans le monde entier.

 

Qualités nutritives

La médecine traditionnelle des Indiens d’Amérique centrale attribue au pitaya d’étonnantes vertus digestives. Elle aide aussi à réduire le taux d’acide urique dans le sang et favorise ainsi la prévention de la goutte.

Valeurs nutritionnelles pour 100g

  • Protéines (en g) : 0.5   (92e position)
  • Lipides (en g) : 0.4   (53e position)
  • Glucides (en g) : 11.8   (59e position)
  • Calories (en Kcal) : 36   (85e position)
  • Fibres (en g) : 0.9   (50e position)
  • Eau (en g) : 89.4   (19e position)
  • Vitamine B1 (en mg) : 0.04   (47e position)
  • Vitamine B2 (en mg) : 0.045   (36e position)
  • Vitamine B3 ou PP (en mg) : 0.3   (52e position)
  • Vitamine C (en mg) : 25   (49e position)
  • Calcium (en mg) : 8   (91e position)
  • Fer (en mg) : 0.4   (58e position)
  • Phosphore (en mg) : 34   (37e position)
  • Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.. Identifiez-vous.

    La planete des fruits requiert Flash Player