Rechercher

Familles

Mûre blanche

Mûre blanche

Peu estimée en France, car assez fade et très sucrée, la mûre blanche est un fruit dont la forme rappelle les mûres de ronce.

Plus de détails


Mûre blanche

Famille des Moracées

Peu estimés en France, car assez fade et très sucrée, la mûre blanche est un fruit dont la forme rappelle les mûres de ronce.

 

Le mûrier blanc (Morus alba L.), ou mûrier commun, fut largement cultivé pour ses feuilles, aliment exclusif du ver à soie, et pour le latex qu'il produit, comme toutes les moracées.

 

Il doit plus son nom à la couleur de ses bourgeons qu'à la couleur de ses fruits. Bien que certaines sources indiquent que le mûrier blanc produit des fruits blancs et le mûrier noir des fruits noirs, c'est faux. Le mûrier noir porte toujours des fruits violets foncés ou noirs. Par contre, selon les variétés, le mûrier blanc porte des fruits blancs, jaunes, rosés, violets ou noirs. Aussi, le fruit du mûrier blanc est mur à la fin du printemps alors que celui du mûrier noir n'est mur qu'à la fin de l'été.

 

Culture

 

C'est un arbre à longue durée de vie, à feuillage caduc, dont le tronc prend un aspect noueux tout-à-fait pittoresque avec l'âge. C'est un arbre qui peut atteindre une quinzaine de mètres de hauteur en forme libre. Mais lorsqu'il est taillé, il garde des dimensions plus modestes. L'arbre porte en automne ses fruits blanc-rosés comestibles.

 

Il pousse vite dans ses premières années puis a une croissance plutôt lente. Le mûrier aime le soleil mais est rustique. Il supporte la sécheresse et le vent mais pas les expositions maritimes. Il est très résistant au froid, puisqu'il pourra survivre à des froids de -30°C.

 

Il n'apprécie pas la taille. Mieux vaut éviter de couper toute branche dont le diamètre dépasse 5 cm et si on en a l'obligation, mieux vaut procéder à la taille pendant la période de dormance. A la différence des mûriers rouges et noirs, le mûrier blanc se multiplie bien par bouturage sur bois tendre. Ses racines à la fois pivotantes et traçantes sont fragiles et il apprécie peu le transplantage. Il préfère un sol plutôt drainant, mais profond et restant frais. C'est un arbre qui supporte bien le calcaire.

 

Ses feuilles riches en différentes formes de vitamine B (sauf B12) et vitamine C (200-300 mg/100 g) peuvent servir de fourrage pour le bétail ou de complément alimentaire pour la volaille. On peut le semer sur des terres incultes car ses feuilles enrichissent progressivement le sol chaque automne.

 

Ses racines permettent d'empêcher l'érosion des sols. Mais aujourd'hui, le mûrier blanc est principalement un arbre d'ornement utilisé dans les régions méridionales comme arbre d'alignement ou sujet isolé apprécié pour son ombre dense et son adaptation à la pollution atmosphérique.

Valeurs nutritionnelles pour 100g

  • Protéines (en g) : 1.44   (38e position)
  • Lipides (en g) : 0.39   (56e position)
  • Glucides (en g) : 9.8   (71e position)
  • Calories (en Kcal) : 43   (75e position)
  • Fibres (en g) : 1.7   (40e position)
  • Eau (en g) : 87.68   (31e position)
  • Vitamine A (en UI) : 18   (48e position)
  • Vitamine B1 (en mg) : 0.029   (62e position)
  • Vitamine B2 (en mg) : 0.101   (15e position)
  • Vitamine B3 ou PP (en mg) : 0.62   (27e position)
  • Vitamine C (en mg) : 36.4   (33e position)
  • Calcium (en mg) : 39   (26e position)
  • Cuivre (en mg) : 0.06   (47e position)
  • Fer (en mg) : 1.85   (20e position)
  • Magnésium (en mg) : 18   (38e position)
  • Phosphore (en mg) : 38   (34e position)
  • Potassium (en mg) : 194   (63e position)
  • Sélénium (en µg) : 0.6   (41e position)
  • Sodium (en mg) : 10   (20e position)
  • Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.. Identifiez-vous.

    La planete des fruits requiert Flash Player